Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

Publié par AliceWon

La mort amoureuse - Exemple de ce que je fais avec mes couleurs

La mort amoureuse - Exemple de ce que je fais avec mes couleurs

J’ai fait le point sur ce que j’utilise comme couleurs pour l’instant. J’ai déjà beaucoup de couleurs, de qualités différentes, que j’utilise plus ou moins souvent. Une liste exhaustive est complètement inutile, mais vu que je l’ai déjà faite... J’ai pris les couleurs modèles du Géant des beaux-arts, je ne les ai pas toutes trouvée, donc il en manque.

J’ai commencé à peindre avec de la pébéo fine, j’avais les couleurs primaires, le blanc et le noir, mais il ne me reste plus de blanc et presque plus de noir.

Pébéo fine :

• 02 – Jaune cadmium primaire – PY3 – PN6

• 07 – Magenta – PR5

• 11 – Bleu phtalo – PB15 : Ce bleu est très sec, et difficilement mélangeable. Mais le pigment est très beau, du coup je l’utilise de temps en temps.

• 24 – Noir ivoire – PBk7

Avec ça, j’ai acheté deux énormes de tubes de noir et blanc Amsterdam fine :

• 105 – Blanc de zinc – PW4 : Cette peinture aussi est très épaisse, je trouve ça dommage car je l’utilise souvent. J’ai de la térébenthine et un truc qui s’appelle « quick drying » pour diluer les pigments. Mais la règle du gras sur maigre m’empêche de diluer à la térébenthine à chaque fois et j’aime travailler la peinture sur la toile, je n’ai donc pas envie qu’elle sèche rapidement. J’ai acheté de l’huile d’œillette qui est sensé sécher lentement, mais je n’ai pas encore eu le temps de l’essayer (ça sera pour un prochain épisode du coup).

• 701 – Noir d’ivoire – PBk9 : Je trouve que le noir PBk7 est un peu plus brun que le PBk9 quand il est éclairci.

Avec ces couleurs, je n’ai pas énormément de possibilités. En peinture à l’huile, mélanger les pigments les rend ternes et avec uniquement les couleurs primaires il est difficile d’obtenir des couleurs éclatantes. J’ai donc été demander à une vendeuse qui m’a conseillé de prendre deux couleurs jaune, deux couleurs bleues et deux rouges. J’ai acheté de la Van Gogh très fine (très bonne qualité) :

• 211 – Cadmium orange – PO20

• 268 – Azo yellow light – PY3 – PY74 – PW4

• 306 – Cadmium red deep – PR108

• 314 – Cadmium red medium – PR108

• 534 – Cerulean blue – PB35

• 614 – Perm. Green medium – PG7 – PY3 – PW4

Et j’ai enchainé avec des achats impulsifs de couleurs très vives de la marque Georgian :

• 112 – Bleu caeruleum – PB15 – PW6

• 347 – Vert clair permanent – PY3 – PG7 – PY42

• 561 – Garmée rose – PR122

Je me suis fait offrir de la peinture Lefranc très fine :

• Vert anglais n°4 – PY175 – PG7

• Bleu outremer clair – PB29

Et finalement je me suis achetée un tube de Lefranc fine couleur Terre d’ombre naturelle – PBk11 – PY42 – PBr7 pour faire l’ombre de la peau.

C’est honnête comme palette. Cependant, beaucoup de couleurs me paraissent terne et décevantes par rapport à ce que j’attends en regardant les tubes de peinture. C’est pour ça qu’il faut bien comprendre comment ça marche.

Ces petites lettres veulent dire des choses, c'est une nomenclature qu'on peut par exemple trouver ici. Certain tubes contiennent des pigments déjà mélangés et il va falloir regarder tout ça de plus près…

Petit résumé en couleur

Petit résumé en couleur

Commenter cet article